Suivez-nous sur

AccueilActualité du jour - ArticlesInterview. Younes Foudil: « L’apprentissage du Darija va favoriser l’intégration des migrants au Maroc »

Interview. Younes Foudil: « L’apprentissage du Darija va favoriser l’intégration des migrants au Maroc »

Apprendre le Darija est nécessaire à l’intégration des migrants au Maroc. C’est le crédo du collectif Papiers Pour Tous, qui a récemment lancé, en partenariat avec l’Association marocaine pour les industries culturelles créatives « MadNess », une campagne de sensibilisation pour inciter les migrants à apprendre la langue de leur pays d’accueil. 

Cette campagne intervient suite à la prise de conscience que la quasi majorité des étrangers non arabophones, et plus particulièrement les migrantes et migrants, installés au Maroc depuis plusieurs années, ne parle pas ou parle peu le Darija, consacrant par là même, l’idée d’étrangers en transit et ne cherchant pas à s’intégrer dans le pays d’accueil, le Maroc.

« Papiers Pour Tous » et « MadNess » estiment que le moment est venu de plaider en faveur de l’apprentissage du Darija, d’inviter les étrangers, non arabophones, à faire cet effort et d’appeler les autorités à assumer leurs responsabilités et à mettre en place les politiques et mesures nécessaires pour relever ce défi.

Selon le collectif, «L’apprentissage de la Darija contribuera sensiblement à améliorer la communication entre les étrangers non arabophones et les citoyens marocains dans la vie quotidienne, sur les lieux de travail, et à réduire la xénophobie, la méfiance entre les communautés et les discriminations raciales».

Younes Foudil, coordinateur du collectif Papiers Pour Tous et Serges Aimé Guemou, président du Conseil des migrants Subsahariens au Maroc nous en disent plus. interview.

 

Noter cet article :
Aucun commentaire

Laisser un commentaire